sábado, 20 de agosto de 2016

A tus líneas celestes

a RZ

A tus líneas celestes, tu lugar de cielo.
A tú, con lo mío que soy que no sale de mí.
Con tus paredes, el mar y el mar.
Y que si hablaron con malos, que los quiero.
Y que si hablaron trunco, que los quiero.

A vos. En dativo, en ir para tu hambre.
A cuando sigas  más allá de acá, sigas.
Tus rotos mares. Y el mar y el mar, tu barba.
Me la presto, tu vida que no viví. 




sábado, 13 de agosto de 2016

Parfois je vois

Parfois je vois la quantité exacte de toutes les gouttes qu’il y en a dans une flaque. Parfois je ne vois rien de cela ni la mer ni même sa possibilité de quelque chose de si grand, ni de si petit. Parfois je ne vois pas et parfois oui. Plusieurs fois elles sont la même chose mais parfois - les moins et les plus étranges - voir ressemble à la paupière qui sur l’eau s’appuie et se dissout. Voir, en réalité, est une affaire d’aveugles.




Traducción: Andrés Goldberg